A l’Ecole de Entrepreneurs: Les fondamentaux de la gestion des finances personnelles, crédit et gestion des dettes.

Bienvenue aux articles de l’Ecole des Entrepreneurs du programme GBC, des articles axées qui portes des notions de l’entrepreneuriats et sur les grands principes de gestion des finances personnelles. Cet article porte sur l’investissement, le crédit et la gestion de la dette.

Objectifs de la leçon :

  • Investissement, crédit et gestion de la dette]
  • Principes de l’investissement
  • Qu’est-ce que l’intérêt composé ?
  • Différents outils d’investissement
  • Gérer le crédit et la dette]

Dans ce cadre, nous allons apprendre les principes de l’investissement, le concept d’intérêt composé, et les différents types d’outils d’investissement personnel pour vous aider à faire fructifier votre revenu. Nous aborderons les meilleures pratiques de gestion du crédit et de la dette.

Nous vous présentons ces concepts dans leur ensemble. Pour plus informations sur la gestion des finances personnelles, consultez un conseiller financier qualifié.

Gérer efficacement votre argent est une compétence utile car cela vous aide à atteindre vos objectifs financiers. Cela consiste à affecter vos ressources financières de façon à répondre à vos besoins financiers actuels et futurs et respecter vos obligations financières. Un aspect de la gestion des finances qui joue un rôle clé pour répondre à vos besoins à chaque étape de votre vie, c’est l’investissement.

Investir consiste à valoriser une partie de votre argent en actifs dans l’espoir qu’ils prennent de la valeur. Ainsi, vous créez de la valeur et du revenu pour votre avenir. Lorsque vous mettez de l’argent sur un support financier, vous cherchez à profiter de l’éventuelle croissance de vos placements. Pensez à des façons d’investir une petite quantité d’argent assez tôt pour que grâce à l’intérêt composé, la valeur de votre investissement augmente dans le temps.

Deux concepts essentiels en matière d’investissement sont l’intérêt simple et l’intérêt composé et comment chacun est pris en compte pour faire fructifier votre argent.

L’intérêt simple est calculé et payé seulement sur le capital, donc l’argent que vous avez déposé dans le compte. En revanche, l’intérêt composé se calcule et se paie à la fois sur le capital et tout l’intérêt antérieurement acquis. Pensez à des briques. L’intérêt simple s’apparente à l’ajout d’une brique posée chaque fois sur la première. L’intérêt composé s’apparente plus à l’ajout d’une nouvelle brique au-dessus de la dernière que vous avez posée en dernier. Le mur grandit, parce que votre argent croît davantage avec l’intérêt composé.

L’argent qui se cumule, c’est de l’argent qui travaille. Quand vous ouvrez un compte d’épargne dans une institution financière, demandez au conseiller si un intérêt simple ou un intérêt composé sera versé sur votre compte.

Souvent, l’argent mis de côté chez soi perd l’avantage de la capitalisation. De l’argent épargné dans un compte épargne rémunéré par un intérêt composé fait souvent toute la différence car sa valeur augmente dans le temps.

Voyons un exemple. Si on dépose 5 000 FCFA sur 10 ans, avec un intérêt annuel simple de 6 %, dans 10 ans, vous aurez au total 8 000 FCFA. Mais si la même somme d’argent rapportait des intérêts composés, dans 10 ans, vous aurez au total 8 954 $, soit presque 1 000 FCFA de plus. En fait, le montant atteindrait 9 070 FCFA si, au lieu d’un intérêt composé annuellement, la méthode de crédit de l’intérêt permettait une capitalisation trimestrielle.

Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’au lieu de créditer l’intérêt une fois par an, il serait crédité chaque trimestre sur le solde accumulé, ce qui augmenterait le montant rapporté chaque trimestre légèrement plus. La fréquence du calcul, quotidien, mensuel, trimestriel au annuel peut faire toute la différence.

Dans cet exemple, vous aurez au bout de deux ans de plus une valeur capitalisée de 10 000 FCFA C’est pratiquement le double de votre mise initiale. Toute capitalisation subséquente continue de rapporter en plus des revenus antérieurs, de façon qu’avec l’augmentation, le montant croît de façon exponentielle.

Concernant les intérêts composés, la règle des 72 est une méthode simple pour estimer le temps qu’il faudra pour doubler un investissement en fonction des taux d’intérêt annuels fixes. En divisant 72 par le taux annuel de rendement, vous aurez une estimation du nombre d’années nécessaires pour qu’un investissement initial soit multiplié par deux. Dans ce cas, il faut diviser 72 par 6, le taux d’intérêt, pour trouver qu’il faudrait 12 ans pour que les 5 000 FCFA initiaux soient multipliés par deux.

Cet exemple suppose que non seulement le montant initial déposé mais aussi le montant accumulé fructifiera beaucoup si on continue à ajouter de l’argent dans le compte. Selon la durée de l’investissement et le taux annuel de rendement rapporté par l’investissement, il devient clair que les gains accumulés peuvent dépasser le capital placé. En tirant parti de la capitalisation, vous pouvez déposer des montants bien plus faibles les premières années et laisser la capitalisation s’occuper d’accroître la valeur de votre investissement.

Retarder ou commencer plus tard risque de ne pas vous laisser assez de temps pour profiter de l’argent qui a fructifié dans le temps. Même la multiplication par 2 ou 3 du montant contribué chaque mois serait susceptible de ne pas laisser assez de temps pour rattraper la même somme que percevrait quelqu’un qui aurait ouvert un compte avec beaucoup moins et laissé l’argent fructifier.

Voyons maintenant les autres types d’investissement dont la valeur peut augmenter et créer de la richesse et du revenu. Les actions, les obligations et les fonds communs de placement.

Les actions sont des titres qui représentent un droit de propriété dans une entreprise. Si la valeur de l’action augmente, celle de votre part dans l’entreprise augmente aussi.

Les obligations représentent un emprunt qu’une entreprise ou une entité gouvernementale émet pour avoir de l’argent contre une reconnaissance de dette, avec la promesse de payer des intérêts et de rendre le capital qui a été emprunté, plus tard.

Les fonds communs de placement sont un panachage des deux, c’est l’acquisition de parts dans un panier d’actions ou d’obligations géré par une société d’investissements.

En dépit de la volatilité, de tout temps, le retour moyen dans une période de temps donnée sur votre investissement dépasse ce que peut rapporter un compte rémunéré moins risqué.

Contrairement au compte d’épargne qui offre à l’épargnant un taux d’intérêt fixe, l’argent investi en actions, obligations et les fonds communs de placement, ne rapporte pas de taux d’intérêt prédéfini quand vous investissez. En fait, ces placements cherchent à obtenir un rendement sur l’investissement. Mais rien ne garantit ce que vous rapportera votre investissement. Vous pouvez autant gagner que perdre, car il n’y a aucune garantie que votre argent rapportera. C’est ce qu’on appelle le risque quand on aborde les placements.

Investir comporte un rapport risque/rendement

Plus le risque est faible, comme dans un compte d’épargne ou des certificats de dépôt, plus le rendement est faible. À l’inverse, les investissements à haut risque, comme les actions, obligations et fonds communs de placement, offrent un potentiel de rendement sur investissement supérieur.

Les supports d’investissement comme les actions, obligations et fonds mutuels de placement tendent à fluctuer à cause de divers facteurs liés aux marchés et à l’économie.

Si en général, les performances de rendement de ce type d’investissement présentent un fort potentiel de gains, il faut s’attendre à ce que les marchés ou l’économie puissent aussi entraîner des rendements négatifs ou inférieurs à ce qui était escompté.

Investir judicieusement exige de choisir ses investissements selon votre horizon prévisionnel et votre tolérance au risque. Votre horizon prévisionnel renvoie à votre groupe d’âge ou au moment où vous pensez avoir besoin de l’argent.

La tolérance au risque concerne votre aptitude à résister aux fluctuations de la valeur de votre investissement susceptibles de se produire de temps en temps.

Par exemple, si vous investissez pour votre retraite qui ne viendra pas avant 25 ans ou davantage, vous pouvez investir de façon plus tolérante au risque, en tentant votre chance avec un support ou un instrument financier à rendement potentiellement élevé. En dépit des années de rendement négatif, le compte a le temps de compenser les pertes avant que vous n’ayez besoin de l’argent.

En revanche, si vous savez que vous aurez besoin de l’argent investi d’ici trois à cinq ans, il est logique de limiter l’exposition au risque en faisant des placements moins risqués et moins instables.

Si investir judicieusement est un aspect parmi d’autres dans le parcours de création de richesse, la gestion du crédit et de la dette est tout aussi essentielle à votre bien-être financier et à votre stabilité économique. Une mauvaise gestion du crédit et de la dette peut absorber vos ressources financières et limiter votre aptitude à investir. La gestion du crédit et de la dette sont des sujets pour lesquels « ne pas savoir peut vous faire du tort » s’applique vraiment.

Le crédit est un outil puissant pour créer de la richesse. Cela vous permet d’acquérir des biens et services que vous paierez plus tard. Le crédit peut servir à payer vos études, acheter un véhicule, contribuer à financer une création d’entreprise, ou acquérir un logement. Quand on vous accorde un crédit ou que vous payez par carte, vous empruntez en réalité de l’argent que vous promettez de rembourser, généralement avec des intérêts. Quand vous utilisez le crédit pour payer des dépenses, vous vous engagez ou renoncez à utiliser cet argent plus tard.

Quand on fait une demande de crédit, un créancier s’intéresse aux trois grands facteurs suivants. Ce sont les trois C : les capacités, le caractère et la caution.

Les capacités concernent votre aptitude à rembourser ce que vous empruntez. Vos revenus et ressources sont-ils suffisants pour rembourser le prêt et payer les échéances ?

Le caractère fait entrer en compte votre solvabilité. Ceci concerne la régularité de paiement de vos factures à échéance en étudiant votre historique de paiement à l’égard d’autres créanciers, qui indique votre disposition et votre aptitude à respecter des accords.

La caution est un actif promis au créancier jusqu’au paiement complet de la créance. Si vous êtes propriétaire de votre logement, il peut servir de caution pour l’obtention d’un prêt.

Bien gérer son crédit est très important pour votre santé financière car des informations négatives portées à l’évaluation de votre solvabilité vous suivront très longtemps après l’incident ou le retard de paiement. Même si vous réussissez à obtenir un crédit, celui-ci vous coûtera plus cher car les taux d’intérêt seront plus élevés.

Autre point qu’on ne sait souvent pas, c’est la façon dont est utilisé le crédit par des tiers pour prendre des décisions non liées à l’emprunt. Employeurs, propriétaires, banques, prestataires de services et assurances emploient l’historique de votre solvabilité comme une évaluation objective pour décider si accepter ou refuser une demande d’emploi, des services, ou percevoir des frais plus élevés. Ceci peut influer sur l’emploi que vous trouverez, le lieu où vous pourrez résider, ou les choix que vous aurez pour l’obtention de services de base.

Favoriser dès à présent la réduction des dettes en adaptant votre budget pour rembourser davantage que le minimum fixé vous aidera à emprunter une meilleure voie pour avoir plus d’argent à investir plus tard.

La gestion financière ne se limite pas à savoir dépenser. C’est aussi une question de faire des choix rigoureux. Même si vous disposez actuellement de ressources limitées, les choix financiers judicieux que vous ferez aujourd’hui impacteront la façon dont vous pourrez assurer les bases saines de votre futur bien-être financier.

Je vous remercie de m’avoir écouté au sujet de la manière dont l’investissement, le crédit et la gestion du crédit sont des instruments de réussite financière à long terme.

Pour en savoir plus sur ce cours et accéder à des ressources sur ce sujet, allez sur notre site Global Business Consulting vous trouverez plus d’articles sur l’entrepreneuriat et d’autres articles plus inintéressantes.

Contacts:

Whatsapp:

+221 76 509 86 04

+221 77 157 32 41

+221 77 251 47 70

Téléphone: 

+221 76 184 05 52

Mail: globalbusiness@gmail.com